le blog de l'institut

De profundis clamavi ad te Domine, exaudi vocem meam. In te, Domine, speravi, non confundar in aeternum.

07-27-2007

Qui danse devant la mort.

MondrianL'arbre rouge Quand je suis en cours, à ma fac, juste en face de la rue, il y a un hopital. L'hopital donne sur les quais du rhone ou sur la fac. Quand je suis en CM d'art médieval ou d'art Byzantin, et que je dort copieusement sur la table, desfois, je vois les lumières dans les chambres. Il y a juste une rue qui nous sépare, mais il y a tout un monde qui nous sépare.Je me disais ça, parce qu'on ne fait vraiment pas les mêmes choses que l'ont soit de ce côté de la rue ou de l'autre...Par exemple, moi, à ma fac, j'ai... [Lire la suite]
Posté par interner à 07:11 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07-25-2007

Palais de cristal.

Marcel DuchampL.H.O.O.Q Mon blog a été refait. Vous trouvez ça jolie ? OH, pas refait par l'intervention du saint esprit, non non, c'est ma très chère informaticienne-maitresse d'école qui a fait tout ça. Moi, j'ai rien fait, rien, à part dire «  ouii c'est pas mal mais heuuuu ».Bref, le blog de l'institut te rend hommage très chère betty. Je suis tout de même un peu embêté. Il va falloir que je la remercie. Il faut que je lui achète un palais de marbre et de cristal. Le problème, c'est que je n'ai pas assez d'argent pour... [Lire la suite]
Posté par interner à 07:57 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07-13-2007

Pendant un certain temps.

 Marc ChagallLes amoureux de Vence. Le meilleur moment, c'est de se rendormir juste après que le réveil sonne. Merde pour cette fois. A l'époque du Lycée, je devais prendre mon bus à 6h45. En plein hiver, à Chamonix, 6h45 c'est carrément de l'inconscience. Je laisse filer quelque chose comme une heure. Va falloir que je prenne un bus. Il est encore remplit de skieur. Ca fait une drôle d'impression de prendre un bus remplit de gens en tenue de ski avec chaussures, ski et bâton. Tout le monde descend à l'arrête de la... [Lire la suite]
Posté par interner à 07:51 PM - - Commentaires [7] - Permalien [#]
07-09-2007

Le chapitre suivant.

Saint SébastienSébastiano Del Piombo Oh oui, il n'y a que ça, j'en suis sur, je respire encore, et cela pour longtemps, même ici, oui, même ici je respire pour quelque chose, regarde, tu les vois, hein, tu les vois ces petits merdeux du samedi soir, que ça grouille de partout, ils se font les quais, parce qu'il y a les péniches avec les plus belles soirées, mais ouais, et toi tu y va pas, parce que tu vaut mieux que ça, mais putain qu'est ce qu'ils peuvent me dégouter, ça trime comme un fou la semaine, ça se casse le cul, ça... [Lire la suite]
Posté par interner à 11:09 PM - - Commentaires [7] - Permalien [#]