le blog de l'institut

De profundis clamavi ad te Domine, exaudi vocem meam. In te, Domine, speravi, non confundar in aeternum.

09-09-2007

Le vilains loup a tué le poulet.

Ecce_Homo
Ecce Homo
Titien.



Je suis dans la chambre de ma mère.
Je retrouve un ancien cahier de mes cours de CP. Il y a mon nom et ma classe inscrit en rouge bien marqué par la maîtresse sur la première page. Après, c'est mal écrit, tremblotant, avec des corrections vertes partout.
Le cahier est remplit au trois quarts. Les dernières phrases inscrites sont des exercices d'orthographes, je cite:
«  J'éspère qu'il n'aura pas peur. Le vilain loups a tué le poulet. »
Après, il y a des pages blanches, vierges, avec les lignes pour écrire droit, comme-il-faut.
Dans cette rupture, cette cassure qui suspend le récit, autour d'on ne sait quel attente, se trouve le lieux initial d'où est sorti ce que je suis devenu aujourd'hui. Ces lignes tracées et restées dans le vide depuis des années, sont les fils tendus de l'enfance et de la peine.

Dans un de ses derniers livres, Bukowski rappel une lettre reçut d'un détracteur, qui lui reprochait d'avoir dit qu'il n'aimait pas shakespear, lui reprochant ainsi d'inciter toute une génération à ne pas lire ses livres. Il lui répondra alors qu'il sera en phase terminale, un pied dans la tombe. Je cite: « Je te pisse à la raie branlotin, et tu ne connais pas la meilleure? Je n'aime pas non plus Tolstoï. »

Je me demande ce que j'aurais fais si j'avais vécu pendant la seconde guerre mondiale TM.  Ça m'a occupé toute un après midi l'autre jours. Est ce que j'aurais fuit en Angleterre rejoindre De Gaulle? Est ce que je serais entré dans la résistance? Est ce que je serais allé faire mon STO en germany ? Est ce que j'aurais cuisiné des Kartoffel pour la division Das Reich ? Probablement que je me serais lamenté devant cuisine tv et les grands prix de formule 1. Merde, y avait pas ça pendant l'occupation ? Quel saloperie la guerre.

Si vous n'avez rien a faire, je vous propose d'aller faire un tour à thonon-les-bains-city dans le 7 4 , de vous poser un matin à 8 h sur la place devant les ursulles, de fumer une clope en regardant le lac, et de fermer votre gueule. Vous serez pas trop con l'espace d'un instant.

Posté par interner à 12:06 PM - En bon état. - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Elle corrigeait en vert ta maîtresse à toiiii? Nan parce que moi c'était toujours en rouge. Carrément plus violent.
    M'en fous,j'écrivais super bien et je faisais trop pas de fautes d'orthographe.
    Et oui. J'étais déjà douée.

    En fait j'ai du lire ton post 3 fois avant de me rendre compte que je ne vois AUCUN rapport entre les différents paragraphes mais ça doit viendre de mon étroitesse d'esprit.

    Posté par Petiteconne, 09-09-2007 à 08:30 PM

Poster un commentaire